dimanche 25 octobre 2015

Ajaccio - Sagone en kayak

9 août: Ajaccio- Plage de l'Hôtel La Parata (10 km)

Isabelle nous rejoint en bus au camping, nous aide à descendre le matériel et les provisions. Pas de vent au départ puis vent de face force 3 puis 4. Normal, nous partons à 12h15... Arrivés à la Tour de Parata, très péniblement , nous nous trouvons face à une zone très agitée entre la tour de Parata et les îles Sangunaires. Du coup, demi-tour, observation de la côte au-delà, très délicat surtout avec une débutante et un vent qui souffle à Force 6 . Là se pose le problème du bivouac, puisque toute la pointe est un Grand Site hyper réglementé. Nous devons donc revenir en arrière et dormons sur la plage de Parata. Première expérience de bivouac pour Isabelle!












10 août: Parata-Lava (16 km_ 4 h)

Là nous partons à l'aube, à 6 h. En espérant que les Sanguinaires nous laissent passer... Pas trop de vent, mais la mer reste agitée (grosse houle de 1.7 m) après les sanguinaires.On avance pendant 4 h en luttant un peu dans les vagues (surtout Cathy qui est seule dans l'Hélios!) . Nous passons le Capo di Feno et suivons la côte (très belle) jusqu'à une petite plage à 2 km de Lava. Nous sommes tranquilles puisqu'elle quasiment inaccessible depuis la terre. Une source coule même au pied de beaux rochers rouges. Idéale pour rafraîchir le rosé! L'après-midi s'écoule à l'abri de la chaleur. Ca se couvre en soirée et on monte l'abri vers 17 h. Quand on a fini de le monter il ne pleut plus!! On a bien fait de s'arrêter là, le vent soufflant à force 5 (Nord Ouest).
       Les îles Sanguinaires

                         Passage devant la Tour de Parata, c'est là que ça se complique...
Cathy où t'es?






Capo di Feno






      Ce caillou est le résultat d'une incroyable érosion!



11 août: Lava - Sagone (4 h 30 - 20 km)

Lever à 5 h. Nous coupons les baies de Lava, Liscia et on arrive à la plage de Santana (réputée dangereuse). Nous poursuivons jusqu'à Sagone où nous cherchons une crique pour bivouaquer. Par chance, Isabelle qui  a une bonne intuition découvre une magnifique petite plage inaccessible mais pourtant proche de la ville.



               Le Seawave sans son pontage (opération rinçage)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire